Un nouveau coup porté à l’athlétisme, MAITAI SPORT SANTE ET LA MARCHE NORDIQUE C’EST FINI!

MAITAI SPORT SANTE ET LA MARCHE NORDIQUE C’EST FINI! Ainsi en a décidé la présidente de la FAPF de manière unilatérale au travers d’un mail laconique. Alors que, depuis près de 3 ans maintenant, la fédération d’athlétisme de Polynésie Française était partenaire du projet pilote du pays concernant le sport sur ordonnance plus connu sous le nom de Maitai Sport Santé. Alors que, la fédération par le biais de son cadre technique a participé à toutes les réunions de travail pour la mise en place du projet. Alors que, naturellement, la FAPF, via son activité sport santé phare, la marche nordique, a fait partie des activités proposées lors du lancement du programme Maitai Sport Santé en 2017 et que
Fin 2018, l’activité marche nordique était celle qui avait eu le meilleur taux de participation du programme.
Alors quelle faisait également partie des activités les plus demandées par les patients et aussi parmi celle qui a eu les meilleurs résultats sur l’amélioration de la santé et de la condition physique des patients, MAITAI SPORT SANTE ET LA MARCHE NORDIQUE C’EST FINI!
Pour continuer à encadrer des patients dans le cadre du programme en 2019, il fallait répondre à un appel d’offre. Le bureau fédéral en réunion avait pris la décision de monter le dossier et d’y répondre. Et subitement, à quelques jours de la date limite de dépôt des dossiers, la présidente de la FAPF Titaua Maurin, a pris tout le monde de cours en décidant de manière unilatérale et au travers d’un mail laconique que la Fédération ne répondrai pas à l’appel d’offre en invoquant des motifs fallacieux.
Ce sont donc 80 patients qui comptaient sur la marche nordique pour améliorer leur santé et modifier leurs habitudes de vie qui se trouvent ainsi abandonnés.
De plus, l’encadrement des séances étant rémunéré, la Fédération se retrouve de fait privée de subsides conséquents. Et c’est notamment la pérennisation de l’emploi sportif au sein de la FAPF qui est remis en cause. En effet, à terme ces revenus auraient permis de titulariser le cadre technique en CDD Tumatai Dauphin (BEES2 Athlétisme et champion de France de lancer de poids) et le demi fondeur Winsy TAMA actuellement en CAE auprès de la FAPF.
Un coup de plus porté à l’athlétisme par la présidente.